Investissement youngtimer : quelle voiture collectionner ?

Investissement youngtimer : quelle voiture collectionner ?

 

Choisir entre une Jaguar XJS, une Porsche 944 ou une Mercedes 500 SL ? Nos conseils avant d’investir.

Les prix de nos chères autos ne cessent de progresser. Pas besoin d’être un observateur avisé pour constater l’évidence. Des modèles qui étaient autrefois accessibles, atteignent aujourd’hui les sommets. Jaguar, Mercedes, Alfa Roméo, Lancia, même nos très chères 2 CV sont atteintes par cette tendance qui semble perdurer. Elles n’en meurent pas toutes, mais toutes en sont frappées. Ce qui fait la joie des investisseurs, ne ravit pas toujours les collectionneurs. Conséquence, il devient de plus en plus difficile de trouver l’ancienne de ses rêves à des prix raisonnables.

Jaguar XJS une valeur en hausse

Une Jaguar type E se négociant rarement en dessous de 45000 euros (et encore en série 2 souvent 2+2 ou série 1 à restaurer) que reste-t-il aux jaguaristes abandonnés de tous, pour assouvir leur soif de « 6 double arbre » ou de V12? L’XJ6 ? Oui mais non. Pour en avoir possédé quelques une, cette voiture est luxueuse et attachante mais sa mécanique parfois délicate pour une utilisation même parcimonieuse. Il y a donc mieux : l’XJS. Nous sommes d’accord, on n’est pas du tout dans la même philosophie que la Type E. L’auto a été conçue dans les années soixante-dix pour coller au marché américain et à ses normes de sécurité hyper exigeantes. Oubliez donc la légèreté. En revanche bienvenu dans le monde du couple. Qui n’a jamais dégusté le coup de pieds magistral du V12, n’a jamais rien vu. Introuvable en série 1 boite méca 4 vitesses (350 ex de construit sur un total de 115.000 voitures) la Jaguar XJS boite auto V12 est accessible pour moins de 10.000 euros (nous reviendrons sur le modèle en détail dans un prochain article). Elle est aussi très agréable et presque fiabilisée avec son 6 cylindres AJ6 en 3.6L  et en 4L.

Mercedes, le 500 SL en plein soleil

Chez Mercedes les 190 SL sont intouchables autour de 100.000 euros. Les Pagodes s’envolent et commencent autour de 50 – 80.000 euros en 230 SL. Elles sont magnifiques, mais sont loin d’être des foudres de guerre même en 350.  Les 450 SLC époque « American Gigolo » ou « Bobby Ewing » des années 70-80 tournent autour des 20 à 45.000 euros. Le seul SL cabriolet accessible reste donc le 500 SL type R129. En baisse ces dernières années, le V8 cabriolet reprends du poil de la bête et tutoie les 20.000 euros pour un modèle pas trop kilométré. Le R129 est une GT, avec tout ce que cela comporte. Un poids conséquent, normes de sécurité américaine oblige. Une boite auto 4 vitesses un peu lente, même en position sport et un freinage à l’ancienne peu endurant. « L’auto est cependant séduisante explique Philippe un spécialiste. Elle n’éclaire pas, freine mal, mais son niveau d’équipement est exceptionnel. Les premières séries de 1989 sont souvent en suspension hydrauliques et peuvent avoir été modifiées en suspension classiques ». Nous reviendrons en détail sur cette super auto. On le voit, on peut rouler en « ancienne moderne » pour un investissement raisonnable. On est en dessous du seuil des 30 ans qu’impose la carte grise de collection mais la CG est divisée par deux et l’auto est déjà collector.

Porsche, pensez aux moteurs avant

Mal aimées à leur sortie, les 924, 944, 928, 968 connaissent une seconde jeunesse en collection Youngtimer.  Certes, nous ne sommes pas dans la pureté originel du 6 cylindres Boxer en porte à faux arrière, mais contrairement à une idée reçue, les moteurs avant Porsche, même quand ils sont sur base Audi, ont été élaborés et construits à Stuttgart comme les autres modèles de la maque. Autour des 10.000 euros on peut trouver des 924 ou 944 atmosphériques. Mais il faut faire vite. Les reines de la catégorie, restant les turbos qui commencent à tutoyer les sommets. La 928 dans sa version de base ou en version S a carrément prix du grade ces dernières années. Vous ne trouverez pas grand-chose en dessous de 25000.  Attention aux S4 qui s’envolent, même en boite auto et qui crèvent le plafond en S4 – GT boite méca très rares 40.000. Idem pour la 928 GTS qui dépasse allègrement les 50.000 Méprisez d’un revers de main les blagues éculées du genre « la Fuego du riche » ou la « Porsche du pauvre ». Une 928 est une voiture exceptionnelle, élue voiture de l’année en 1978 ! Gourmande, mais passionnante, attachante et très atypique à conduire, du fait de son architecture transaxle. Et n’oubliez pas qu’une bonne partie des gens qui critiqueront vos choix « youngtimer » se déplacent la plupart du temps… en métro. La vie est trop courte pour rouler triste !

RB

 

 

Post a comment